www.zejournal.mobi
Samedi, 25 Mai 2024

Nous avons encore gagné !!!

Auteur : Corvelva (Italie) | Editeur : Walt | Vendredi, 27 Janv. 2023 - 18h21

Grande victoire en Italie de l'extraordinaire Association Corvelva qui se bat depuis des années contre les vaccins, TOUS les vaccins. Elle paye des laboratoires qui analysent la composition des vaccins, et ce qu'ils trouvent, dépasse l'entendement. Le tribunal ordonne la création d'un comité nationale chargé de valider ces études, et a pris en compte les infractions possibles mise en évidence par l'Association, qui vont de « épidémies par négligence » à la « falsification ou falsification de médicaments » en passant par « le commerce ou l’administration de médicaments défectueux » et la « fraude commerciale ».

Nos analyses de vaccins devront être répliquées par Nas et Ris, car elles méritent d'être approfondies !

Le 25 janvier 2023, l'audience s'est tenue à Rome sur la deuxième opposition à la demande de rejet de notre plainte pénale, présentée avec les résultats du projet Vaccinegate : analyses commandées par notre Association à des laboratoires indépendants de la pharmacie, de divers lots de vaccins pédiatriques. 

Le juge des enquêtes préliminaires, après avoir analysé les documents, a accepté notre opposition et a enregistré la demande de création d'un groupe commun, Nuclei Antisophisticazione et Sanità (NAS) et/ou Reparto Investigazioni Scientifiche (RIS), qui examine du point de vue scientifiques et instrumentaux les résultats que nous présentons depuis juillet 2018 !

L'acte du GIP tient compte du fait que l'évaluation scientifique avait déjà été amplement documentée par nous depuis la première plainte et, surtout, des hypothèses de délinquance rapportées par nous - allant de l'épidémie coupable, l'adultération ou la contrefaçon de substances médicamenteuses et le commerce ou l'administration de médicaments défectueux et la fraude sur le marché.

Comme vous le savez peut-être, en plus d'avoir toujours informé les organismes d'enquête en déposant des plaintes et d'avoir toujours tenu chaque institution nationale et supranationale informée de la suite de nos analyses, nous avons également publié la méthode d'analyse métagénomique dans une revue scientifique, montrant ainsi un maximum de transparence et de rigueur méthodologique, réclamant à tous de ne pas nous faire confiance, mais de procéder à la réplication des mêmes analyses certains que les résultats que nous avons obtenus sont bien là, à la portée de quiconque veut enquêter plutôt que de faire de simples sauts de Foi.

Dans un monde qui a bien fonctionné, face à tant de plaintes formulées, accompagnées de centaines de pages d'analyses instrumentales commandées également aux laboratoires de prestigieuses universités étrangères, dans un Etat digne de s'appeler ainsi, les institutions en charge devraient ont mis en place une vérification rapide. On ne parle pas seulement d'éthique et de déontologie, mais justement de non-respect des lois qui auraient dû déclencher une alerte rapide dès ce mois de juillet 2018 et une intervention conséquente dans les 24 heures, aussi et surtout selon le principe de précaution, mais à ce jour rien n'a été fait si ce n'est de continuer avec des obligations de vaccination infâmes, de nier les effets indésirables, sous la devise de "je fais confiance à la science". Non,

Dans ce communiqué de presse, nous ne voulons pas répéter en détail les nombreuses critiques angoissantes que nous avons rencontrées - ADN contaminant et muté, virus indésirables, antigènes manquants, etc. etc., il y a eu trop de pages écrites, d'articles de journaux gaspillés nous attaquant et de vidéos explicatives ; aujourd'hui, nous ne voulons parler que d'une victoire, encore un pas en avant pour éclairer quelque chose qui est resté trop longtemps dans l'obscurité totale.

Vous nous excuserez si nous sommes répétitifs sur ce point, mais l'idée d'analyser les vaccins n'est pas née par hasard, elle faisait partie des principes fondateurs avec lesquels ils ont établi la Commission d'enquête parlementaire dite Uranium appauvri (Résolution du 30 juin 2015 ). Cette commission était également censée vérifier de manière indépendante la composition des vaccins, vérifier la correspondance avec les fiches techniques, mais elle ne l'a pas fait et nous avons continué avec ces mêmes intuitions que l'État a décidé de ne pas financer. Nous l'avons fait!

Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous sommes toujours sur le terrain, capables et déterminés à jouer ce combat, conscients que nous sommes face à tout un système mais confiants que nous avons la tête dure et que nous ne lâcherons rien !


- Source : Corvelva (Italie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...