www.zejournal.mobi
Vendredi, 12 Juill. 2024

Macron veut-il mettre le chaos pour déclencher l’article 16 et ainsi prendre les pleins pouvoirs ?

Auteur : Yoann | Editeur : Walt | Jeudi, 20 Juin 2024 - 14h06

Face à l'éventualité d'un blocage institutionnel après les élections législatives du 7 juillet, Emmanuel Macron envisagerait-il de recourir à l'article 16 de la Constitution ? Selon certaines sources, le président français aurait évoqué cette possibilité avec ses proches, bien que l'Élysée ait rapidement démenti ces allégations.

L’article 16 de la Constitution française accorde des pouvoirs exceptionnels au président de la République en cas de menace insurrectionnelle ou d’interruption du fonctionnement régulier des pouvoirs publics. Cette disposition, utilisée une seule fois dans l’histoire de la Ve République par le général de Gaulle en 1961, pourrait-elle être invoquée par Emmanuel Macron pour sortir d’une crise politique ?

Si aucun parti ne parvient à obtenir une majorité absolue à l’issue des élections, le chef de l’État pourrait être tenté de démissionner. Toutefois, l’activation de l’article 16 lui permettrait d’assumer tous les pouvoirs, sans contre-pouvoir ni formalité particulière. Une décision qui ne manquerait pas de susciter la controverse et d’attiser les critiques à l’encontre du président.

Anne-Charlène Bezzina, spécialiste de la Constitution, rappelle que « si le président décide d’actionner l’article 16, il est totalement libre pendant 30 jours ». Passé ce délai, les oppositions peuvent saisir le Conseil constitutionnel pour évaluer la validité de cette mesure exceptionnelle. Toutefois, la Constitution ne prévoit pas de durée maximale pour l’exercice de ces pouvoirs, laissant ainsi la porte ouverte à une éventuelle dérive autoritaire.

Emmanuel Macron serait-il prêt à franchir cette ligne rouge pour préserver son pouvoir ? Il a en tout cas déjà allumé le brasier avec cette dissolution surprise et commence à jeter de l’huile sur le feu. La simple évocation de cette hypothèse soulève de nombreuses interrogations sur la santé démocratique de la France et sur le degré de perversité de notre cher président.


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...