www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Avr. 2024

Le ministère espagnol de la Santé admet l'utilisation arbitraire des masques

Auteur : Thomas Oysmüller | Editeur : Walt | Lundi, 26 Févr. 2024 - 13h32

Le ministère espagnol de la Santé a désormais dû admettre qu’il n’y avait aucune base scientifique ou juridique pour la réglementation sur les masques pendant la Covid. 

En plus de l’injection, le masque était (et est) le plus gros enjeu politique de la politique Covid. Deux camps s’opposent encore : l’un prétend que le masque est un moyen efficace et sans problème contre le Covid, les autres voient le masque comme un instrument inutile, parfois nocif et invasif de la politique de santé de l’État. Le deuxième groupe peut étayer sa position par des tonnes de preuves : politiquement, l'Espagne a désormais admis que la réglementation sur les masques avait été imposée arbitrairement.

Sans fondement

Le groupe de défense des droits civiques Liberum y est parvenu grâce à une procédure administrative. Transition-News a été le premier média de langue allemande à faire état de ce succès. Ainsi, le ministère de la Santé a répondu à deux demandes de « divulgation d'informations complémentaires sur la procédure administrative ». La réponse est arrivée le 19 février et le ministère de la Santé y a déclaré qu'« il ne peut pas fournir les rapports et les procès-verbaux des réunions d'experts car ils n'existent pas ».

En conclusion, cela signifie : Il n’existe aucune base scientifique établie sur laquelle le ministère de la Santé a imposé des exigences en matière de masques en Espagne. Mais pour Liberium, ce n’est pas la fin du problème. Cependant, la politique du masque a déjà été « démasquée ». Les militants des droits de l'homme écrivent :

« Ils nous ont menti et nous ont trompés pour que quelques personnes puissent se remplir les poches en rendant obligatoire le port du masque sans preuve scientifique. Nous l'avons maintenant par écrit. Où est la transparence ? Nous méritons des réponses et des responsabilités – arrêtez de dissimuler des informations ! » Cependant, la politique du masque a déjà été « démasquée ».

Transition-News le résume ainsi : « Le gouvernement a finalement admis que l’obligation du masque, qui maltraite les citoyens depuis près de deux ans, a été mise en œuvre de manière totalement arbitraire et sans aucune base scientifique ou juridique. »

Liberum continuera à se battre pour découvrir « toute la vérité », écrivent les militants. Vous trouverez ici le communiqué du groupe et la lettre du ministère. Le ministère soutient qu'il n'y a pas de rapport du groupe d'experts parce que ce n'est pas le travail du groupe. Les experts sont plutôt là pour créer un « consensus ». Ce consensus sera ensuite intégré dans des documents de travail, émanant par exemple de la Commission de santé publique. En fin de compte, le ministère explique qu’il ne peut pas partager le fondement de l’exigence du masque car il ne l’a pas écrit.


- Source : tkp (Autriche)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...