www.zejournal.mobi
Dimanche, 25 Févr. 2024

Le « droit de défense » des colons est une imposture ; l'extermination des Gazaouis est un génocide !

Auteur : Djerrad Amar | Editeur : Walt | Mardi, 14 Nov. 2023 - 21h41

L’action-éclair de la résistance palestinienne, « Déluge d’Al-Aqsa » - menée par moins 3000 combattants (effectif de deux bataillons) du Hamas, du Djihad islamique, du Front populaire de libération de la Palestine et autres – a provoqué les réactions de vengeance de l’armée sioniste qui n’a trouvé, comme courage, que de bombarder les populations civiles et les infrastructures tuant femmes et enfants innocents, détruisant les habitations, les mosquées, les églises, les hôpitaux, signes d’un sentiment de vulnérabilité et d’anéantissement du mythe suprémaciste.

Ce qui explique cet empressement - désordonné, et déraisonnable – des Anglo-Saxons et de la France à soutenir aveuglément cette entité factice, refusée même par une grande partie des Juifs ayant subi les affres du nazisme.

« Israël » pantin favori de l’Hégémon, abcès non crevé du Moyen-Orient

Y- a-t-il vraiment, une logique, de la sagesse, de l’équité à s’échiner à soutenir inconditionnellement un peuple juif martyrisé, par un occident au passé démoniaque, puis l’imposer, par les mêmes bourreaux, sur un territoire déjà peuplé, et permettre à sa faction extrémiste et raciste - s’autoproclamant représentants de tous les juifs - de pratiquer les mêmes crimes funestes sur les autochtones ?  Une Palestine innocente du supplice juif, pour la coloniser en guise compensation en lieu et place de l’Allemagne nazie ? Il y a quelque chose de paradoxal, d’abominable ! Pourtant plus de 78 ans après la mort d’Hitler, on continue à l’incriminer pour son nazisme alors qu’ils font mieux que lui avec leurs guerres/conflits, plus ou moins longs, après 1945. Pour faire oublier et minimiser les leurs ? Sans aucun doute ! Nous en avons compté environ 240 ! Celui entre Palestiniens et Israélien dure depuis 75 ans !

« Israël » n’est autre que l’outil, le proxy, la marionnette privilégiée, au service du puissant Capital dominateur et non le ‘‘Capital puissant’’ comme on le fait croire aux Juifs et au reste du monde !  « Israël » ne vaut que ce que lui fait valoir ce Capital avec ses soutiens, par le sionisme. L’Ukraine est l’exemple factuel.

Il y a de quoi rendre les gouvernants sionistes déments, incontrôlables en réagissant tels des sangliers blessés grognant à qui veut les entendre à l’attaque « islamo-terroristes » ou de « bêtes sauvages » contre qui ils proposent des « thérapies » diaboliques telles : « La seule solution pour Israël est d’annexer la Bande de Gaza et de tuer assez de fils de putes pour s’assurer que le problème ne revienne plus » (Ben Shapiro, 2023), après d’autres immoralités prononcées, par le passé. Passons sur ceux qu’ils désignent de goyim et « d’idolâtres » qu’ils excluent du genre humain, tels les chrétiens.

Citons quelques-unes pour avoir une idée avec quel spécimen humain, nous avons à faire (reprises depuis diverses sources publiées) :

- « La façon de traiter les Palestiniens est de les frapper… à maintes reprises, de les frapper jusqu’à ce que … ça en devienne insupportable ». (Benjamin Netanyahou, premier ministre)

- « … Vous allez sérieusement continuer à me poser des questions sur les civils palestiniens ? Qu’est-ce qui ne va pas chez vous ? N’avez-vous pas vu ce qui s’est passé ? Nous combattons des nazis » (Naftali Bennett ancien premier ministre).

- « ….il n’y a pas de civils innocents à Gaza, c’est toute une nation qui est responsable » (président israélien Isaac Herzog).  [Il y a plus de 2 millions d’habitants à Gaza dont la moitié sont des enfants sans compter les femmes et vieillards…]

- « Les menaces palestiniennes ont des caractéristiques cancéreuses … certains disent qu’il faut amputer les organes, mais pour l’instant, j’applique la chimiothérapie ». (Moshe Yaalon, général et ministre de la Défense).

- « Les Palestiniens sont des bêtes sauvages, ils ne sont pas humains ». (Eli Ben Dahan, ministre délégué de la Défense).

- « Ceux qui sont avec nous méritent tout, mais ceux qui sont contre nous méritent d’avoir la tête coupée à la hache ». (Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères)

- « Nos soldats sont les seuls innocents à Gaza. Ils ne doivent en aucun cas être tués à cause d’une fausse morale qui préfère protéger les civils ennemis. Un seul cheveu sur la tête d’un soldat israélien est plus précieux que toute la population de Gaza ». (Moshe Feiglin, porte-parole de la Knesset)

Etc… Une vidéo en ligne montre (1) toute la sauvagerie de l’idéologie sioniste israélienne.

Les sionistes accusent, par tromperie, l’adversaire de pratiques moribondes qu’ils projettent de faire eux-mêmes, allant jusqu'à menacer d'extermination des civils sans armes, faute de pouvoir affronter directement les combattants qui les terrassent en défendant leur patrie. Auraient-ils fait et dit cela si les Palestiniens avaient des armes ultramodernes ? Comme tous les impérialistes et les colonialistes, ils ne sont prompts à bomber le torse que face à un adversaire "supposé" faible !

« Résistant », « combattants » et autres, n’existent pas dans le verbe des colons et de leurs soutiens. Ce sont des « terroristes », comme le sont tous ceux qui font face à une agression ou luttent contre une colonisation. L’exemple le plus saillant est celui de l’Algérie. La France coloniale est rentrée chez elle après 132 ans de colonisation de peuplement. Le Front de libération nationale en Algérie était aussi une « organisation terroriste ». Il est inimaginable que des quidams venus de nulle part occupent la Palestine - planifient l’expulsion de ses habitants - en déclarant au monde que c’est leur patrie ! « Terroristes », « assassins », « nazis » ou autres, ils restent des qualificatifs de déshumanisation de l’adversaire par des oppresseurs en se présentant en victime pour cacher leurs immondicités. À propos de « terrorisme » l’Histoire montre bien qu’il vient du « mouvement juif des Sicaires ou Zélotes » (2) considérés comme l’inventeur du terrorisme politico-religieux. Les peuples du monde ne sont pas dupes ! 

Toutes ces déclarations passent normalement - sans aucune réprobation, condamnation - chez les occidentaux sionisés, pour cause de perte de souveraineté que domine l’oligarchie anglo-saxonne et sioniste ! Il faut vraiment être anti humain pour lancer à la face du monde des monstruosités pareilles contre le peuple palestinien, qui ne fait que défendre sa patrie, contre des spoliateurs, dont le monde entier reconnaît la légitimité de l’un et l’arbitraire des autres ! Soutient l’un et condamne l’autre ! Il suffit de voir les imposantes manifestations pro palestiniennes dont aux Etats-Unis (3) même (parmi-eux des Juifs surtout aux États-Unis (4) exigeant l’arrêt immédiat de la guerre et des attaques contre Gaza) comparées à celles pro israéliennes, même manipulées (5) et (6), pour comprendre que le monde sait distinguer le bon grain de l’ivraie.

Un hystérique hurluberlu nommé Amir Weitmann

Notre curiosité, cette fois, porte sur cet hurluberlu hystérique du Likoud, un certain Amir Weitmann chef du groupe parlementaire (de prénom arabe et de nom d’origine germanique) qui dans une interview à Russia Today (7) menace, avec fureur et détermination, la Russie ; certainement affolé par « l’affront » subi de la part de ceux considérés négligeables ayant fait s’effondrer, avec peu de moyens, leur mythe d’invincibilité ! Alors que la discussion évoquait le bombardement de l'hôpital al-Ahli à Gaza, ce dégénéré a reproché à la Russie d’être « co-responsable » du « massacre » du 7 octobre parce qu’elle n’a pas pris clairement position avec Israël, en lançant cette bravade :

« La Russie soutient les ennemis d’Israël, la Russie soutient les nazis qui veulent commettre un génocide contre nous … nous allons en finir avec ces nazis, nous allons gagner cette guerre … nous n’oublions pas ce que vous faites … nous ferons en sorte que l’Ukraine gagne… croyez-moi, la Russie paiera le prix ... », alors qu’au même moment cette TV diffuse les vidéos des victimes civiles palestiniennes. Amir a dû inclure, par confusion, l’aide apportée par la Russie à la Syrie qu’il souhaite aussi détruire ! Dans peu de temps donc Israël va terrasser la Russie !  Pour ce genre de dénaturation, les Russes n’en ont pas fait cas !

Ce genre de propos absurdes venants de responsables israéliens, anciens et actuels, toutes tendances confondues, trahissent une panique qui renvoie à l’échec des puissances Atlantistes en Ukraine. Lorsque le président russe a averti que le siège de Gaza rappelait le siège de Leningrad par l’Allemagne nazie, c’est senti comme une estocade !

Ajoutons la récente menace d’un officiel sioniste d’une « frappe nucléaire » sur Gaza qui n’est que l’expression d’une déchéance morale n’ayant de sens que chez les aliénés. Un bluff de nullard qui ne sait pas de quoi il s’agit (peut-être d’un pétard de fêtes) et qui « grille » la politique officielle sioniste qui nie avoir cette arme. On cache l’échec en cours par des déclarations diaboliques et des menaces d’anéantissement que relaient des médias-mensonges minables, satisfaits de leur misérabilité !

En colonialiste, Israël n’a pas de « droit de défense » à faire valoir

Les dirigeants américains et leurs laquais ne cessent de déclamer : « Israël a le droit de se défendre ». Israël n’a pas de droit de défense à faire valoir en tant que colonialiste et raciste. C’est une imposture ! Pour Dominique de Villepin « Nous sommes essentiellement dans une politique de vengeance, la légitimité de défense n’est pas un droit indiscriminé à tuer des populations civiles ». Le problème est qu’Israël ne peut plus faire la guerre sans l’implication directe des États-Unis, sur lesquels il puise sa force avec le pouvoir qu’on lui prête, et ces derniers savent que non seulement ils seront seuls face à plusieurs fronts y compris celui des Etats arabes supposés proches d’eux (mais dont les peuples sont antisionistes), mais surtout du fait de sa position en déclin sur le plan international face à celle de la Russie en Ukraine et à la Chine, deux puissances qui guident le nouvel ordre multilatéraliste et anticolonialiste dans le cadre du BRICS+. S’aventurer dans une guerre au Moyen-Orient sans perspectives et moyens appropriés en suivant une sorte de secte - exécrée par la majorité des peuples - dont les objectifs n’ont rien de commun avec ceux du peuple américain est de l’aliénation. Hassan Nasrallah le guide du Hezbollah a bien expliqué, lors de son discours du 4 novembre, les risques d’une guerre régionale elle-même liée à la poursuite des hostilités en Palestine. L’erreur est de croire que les arabo-musulmans et les groupes palestiniens combattants ne peuvent pas s’entendre même quand la limite de l’entendement est dépassée.

L’armada US en Méditerranée qui s’est approchée en faisant mine de venir à la rescousse d’Israël et/ou pour intimider la Russie n’a pas de sens du point de vue militaire. Ils savent que les armes défensives russes invincibles, jusque-là en veille, sont dans la région, dans le golfe persique et la mer Rouge, sans compter les puissants avions de combat ainsi que les dangereux drones (russes, iraniens ou autres) face à une multitude de cibles américaines. Mais « chat échaudé craint l’eau froide ». Il nous parait peu probable que les USA se préparent à une implication directe dans cette zone du Moyen-Orient trop dangereuse, voire un piège existentiel.

On parle d’une « unité des fronts » pour le même objectif, ce qui suppose l’implication, directe ou indirecte, d’autres acteurs, soutenant la cause palestinienne et hostiles aux USA, bien plus puissants. Si le Mouvement Ansarullah, à Sanaa, déclare être en guerre directe avec les Américains suite à leurs menaces et qu’en réponse le Mouvement lance des missiles sur Israël, c’est que l’Axe de la Résistance est bien engagé, préparé et soutenu pour mener une guerre longue, sans appréhension.

Quand l’écrasante majorité d’Israéliens juifs-sionistes détaleront vers d’autres pays d’Europe et d’Amérique en particulier, sans projet de retour, il ne restera que le retour des véritables propriétaires (musulmans, chrétiens et Juifs de souche). Le prétexte de l’appartenance de la Palestine aux « Juifs » par référence « il y a 2000 ans » est une absurdité des plus crasse, inacceptable aussi bien par la raison, par l’Histoire et à contre-courant de l’évolution historique. La leur n’est que contingente ! L’iniquité est toujours rattrapée par la justice. Les Palestiniens comme tous les peuples ayant subi l’injustice recouvrent toujours, tôt ou tard, leurs droits inaliénables. On peut sous-estimer les luttes pour des droits et renvoyer aux calendes grecques ce droit, mais souvent une bataille peut corriger une anomalie historique. « Tous les accidents sont soumis à ces causes, et, si le hasard d’une bataille, c’est-à-dire une cause particulière, a ruiné un État, il y avait une cause générale qui faisait que cet État devait périr par une seule bataille… » (Montesquieu)

Liens :

(1) https://www.facebook.com/100009195165374/videos/254206477250881

(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sicaires#:~:text=Les%20Sicaires%20sont%20une%20faction,leurs%20partisans%20de%20la%20Judée

(3) https://www.tiktok.com/@user1957627880088/video/7298037009011051822?_r=1&_t=8hHUyNU7KbI

(4) https://t.me/Hezbollah/12931

(5) https://www.youtube.com/watch?v=TkqkrGRBhW8

(6)https://www.aa.com.tr/fr/monde/france-marche-contre-l-antis%C3%A9mitisme-pour-rony-brauman-c-est-un-soutien-%C3%A0-isra%C3%ABl-et-non-une-marche-contre-le-racisme-/3051822

(7)  https://twitter.com/eha_news/status/1715046871129841881

Envoyé par Amar Djerrad

***

"Ce n’est pas une spirale de violence madame von der Leyen, c’est un génocide !"

 


- Source : ZeJournal

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...