www.zejournal.mobi
Mardi, 16 Juill. 2024

Les bandes criminelles françaises pourraient utiliser des armes provenant d’Ukraine

Auteur : Magyar Nemzet (Hongrie) | Editeur : Walt | Jeudi, 01 Juin 2023 - 20h57

En Europe et à l’étranger, on s’inquiète beaucoup de la possibilité qu’une partie des énormes quantités d’armes expédiées à l’Ukraine par les pays occidentaux se retrouve sur le marché noir européen. Dans un nombre croissant de pays, on confirme que la guerre en Ukraine pourrait donner lieu à une nouvelle période faste pour le trafic d’armes, mais les autorités internationales attirent également l’attention sur ce point.

En France, des bandes criminelles pourraient avoir mis la main sur des armes en provenance d’Ukraine

À Marseille, en France, de grandes quantités d’armes en provenance d’Ukraine pourraient circuler parmi les bandes criminelles, selon Dominique Rizet, expert en criminalistique, qui s’est exprimé sur la chaîne de télévision française BFM-TV. Cette question fait suite à la mort de trois personnes lors d’une fusillade à l’extérieur d’une boîte de nuit de la ville, dans ce que la police considère comme un affrontement entre bandes rivales de trafiquants de drogue. Dix jours plus tôt, une femme avait été tuée dans une fusillade ; elle était sans lien avec le trafic de drogue, elle est donc une victime innocente d’une fusillade.

Tout comme la guerre en Yougoslavie, le conflit en Ukraine pourrait être l’occasion pour les réseaux mafieux de faire prospérer le commerce des armes et le marché noir, selon l’agence de presse internationale V4NA.

La sonnette d’alarme a été tirée au Royaume-Uni il y a tout juste deux mois

L’expert britannique en armement Paul James, en tout cas, est fermement convaincu que des millions d’armes pourraient être en circulation à la fin de la guerre en Ukraine, dont une grande partie entre les mains de bandes criminelles. Selon le média public britannique BBC, Paul James compare l’apparition d’armes en provenance d’Ukraine sur le marché occidental à une bombe à retardement prête à exploser.

L’expérience des 15 à 20 dernières années a montré que les armes en provenance des Balkans occidentaux ont été les principaux moteurs de la contrebande d’armes vers l’Europe. Ces armes ont été utilisées dans un certain nombre d’actes criminels et terroristes très médiatisés et nous essayons toujours de réduire l’afflux d’armes à feu en provenance de cette région. Je pense que la situation en Ukraine pourrait être bien pire – a averti l’expert en armement dans les médias publics britanniques.

Le célèbre journaliste d’investigation américain affirme qu’il pourrait y avoir beaucoup d’armes à feu sur le marché noir

Le journaliste d’investigation américain Seymour Hersh, lauréat du prix Pulitzer, a également déclaré dans une interview accordée à la chaîne d’information russe RT qu’une grande partie des armes exportées vers l’Ukraine pourrait se retrouver sur le marché noir.

Même au début du conflit, la Pologne, la Roumanie et les autres pays voisins de l’Ukraine auraient pu être inondés d’armes que nous avons fournies à Kiev pour la guerre – a déclaré le journaliste, ajoutant que les cargaisons ont pu être remises à des commandants de rang inférieur, d’où elles sont souvent acheminées vers le marché noir. Wesley Satterwhite, ancien conseiller du département d’État américain, avait précédemment appelé les États-Unis à mettre en place des contrôles efficaces pour suivre les armes envoyées en Ukraine afin d’éviter qu’elles ne se retrouvent sur le marché noir, et l’administration Biden a depuis cherché à contrôler les livraisons – apparemment avec moins de succès jusqu’à présent.

Les armes destinées à aider l’armée ukrainienne pourraient tomber entre les mains de terroristes et de mafiosi

Des armes de l’aide occidentale à l’Ukraine, risquant d’être destinées au marché noir, pourraient être dissimulées parmi les produits d’exportation.

L’agence finlandaise d’enquête (policière) estime qu’il existe un risque que des armes en provenance d’Ukraine soient introduites clandestinement en Europe.

Comme l’agence de presse V4NA l’a déjà signalé dans plusieurs articles, malgré les tentatives répétées des grands médias occidentaux de banaliser le problème, de plus en plus de pays confirment que la menace est réelle et qu’une part importante des armes occidentales à forte capacité de destruction, initialement destinées à l’Ukraine, se retrouve sur le marché noir. L’agence de presse a récemment contacté le Bureau national d’enquête finlandais, car l’enquêteur en chef finlandais Christer Ahlgren avait déclaré dans une émission qu’il y avait de forts soupçons que des armes préalablement destinées à l’Ukraine avaient déjà été retrouvées en Suède, au Danemark et aux Pays-Bas, que les itinéraires de contrebande nécessaires avaient déjà été établis et qu’il y avait même un risque de trafic illégal d’armes en Finlande.

Ce Bureau national finlandais a réagi dans un communiqué de presse. Comme il l’écrit, les autorités n’ont pas encore trouvé de preuves irréfutables, mais il est possible que des criminels opérant en Finlande tentent d’obtenir des armes en provenance des zones de conflit.

«La police saisit chaque année de nombreuses armes illégales auprès de groupes criminels organisés et est consciente de leur intérêt pour les armes utilisées dans les zones de guerre. La police dispose d’indications selon lesquelles, à long terme, les groupes criminels organisés pourraient également essayer d’obtenir des armes en provenance d’Ukraine», précise le communiqué.

Europol, qui aide les autorités policières des États membres à lutter contre la grande criminalité transnationale et le terrorisme, a récemment indiqué qu’il existait un risque que des armes destinées à l’Ukraine tombent entre les mains d’organisations criminelles. Mais l’OTAN et l’UE ont également lancé une alerte l’été dernier au sujet de la contrebande d’armes en provenance d’Ukraine. Les autorités souhaitaient initialement utiliser des systèmes de traçage pour s’attaquer à cette partie du marché noir. Un mois plus tôt, Interpol, l’organisation internationale qui favorise la coopération policière, avait averti que les armes envoyées en Ukraine pouvaient être détournées vers des organisations criminelles et que ces groupes pourraient se renforcer à mesure que de nouvelles armes entreraient en Ukraine.

Via Euro-Synergies


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...