www.zejournal.mobi
Jeudi, 01 Juin 2023

La Bulgarie refuse d’envoyer des armes en Ukraine et rejoint la position neutre de la Hongrie et de l’Autriche

Auteur : Mandiner (Hongrie) | Editeur : Walt | Mercredi, 29 Mars 2023 - 19h11

Pour l’instant, la Bulgarie n’enverra pas d’équipement militaire à l’Ukraine…

Après l’Autriche et la Hongrie, la Bulgarie a également rejoint le groupe minoritaire des pays de l’Union européenne qui refusent d’envoyer des armes à l’Ukraine, rapporte le portail d’information et d’opinion Mandiner.

La Bulgarie a déclaré qu’elle ne participerait pas au programme commun d’achat de munitions de l’UE et qu’elle ne fournirait pas non plus d’avions de chasse ou de chars à l’Ukraine, rapporte Euronews. Le président bulgare, Roumen Radev, subit d’énormes pressions de la part des partis d’opposition, mais il a déclaré qu’il s’en tenait à sa position.

« La Bulgarie ne soutient pas et n’est pas impliquée dans l’achat conjoint de munitions pour l’Ukraine. Toutefois, nous soutiendrons les efforts visant à rétablir la paix. Tant que le gouvernement intérimaire sera au pouvoir, la Bulgarie ne mettra pas ses avions de chasse, ses systèmes de missiles antiaériens, ses chars et autres équipements à la disposition de l’Ukraine », a déclaré Radev.

Fin janvier, le ministre hongrois de la Défense, Kristóf Szalay-Bobrovniczky, et son homologue autrichienne, Klaudia Tanner, ont déclaré à Budapest qu’aucun des deux pays n’offrirait d’assistance militaire à l’Ukraine afin de « prévenir une nouvelle escalade ».

Bien que de nombreux alliés occidentaux accusent la Hongrie de se ranger du côté de la Russie dans la guerre en raison de sa position ferme de ne pas envoyer d’armes à l’Ukraine, le Premier ministre Viktor Orbán a déclaré en décembre dernier que son gouvernement se rangeait simplement du côté des Hongrois.

« Nous sommes pro-hongrois », a déclaré Orbán lors d’une interview accordée au quotidien Magyar Nemzet.

« Nous sommes du côté des Hongrois dans la guerre russo-ukrainienne ».

Orbán a affirmé que s’il est important pour son gouvernement que la Russie ne constitue pas une menace pour la sécurité, la poursuite des relations économiques est essentielle non seulement pour la Hongrie, mais aussi pour l’ensemble de l’économie européenne.

« La réponse à la question de savoir si nous sommes du bon ou du mauvais côté de l’histoire est que nous sommes du côté hongrois de l’histoire. Nous soutenons et aidons l’Ukraine, il est dans notre intérêt de préserver une Ukraine souveraine, et il est dans notre intérêt que la Russie ne constitue pas une menace pour la sécurité de l’Europe, mais il n’est pas dans notre intérêt d’abandonner toutes les relations économiques avec la Russie. Nous examinons ces questions à travers le prisme hongrois, et non à travers celui d’un autre pays », a déclaré Orbán.

Traduction: Aube Digitale via Remix News


- Source : Mandiner (Hongrie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...