www.zejournal.mobi
Mardi, 05 Mars 2024

Les « piliers 3 et 4 » d’Ursula : deux jambes de bois pour le Green Deal

Auteur : Modeste Schwartz | Editeur : Walt | Lundi, 23 Janv. 2023 - 17h56

Dans son discours de Davos sur (une fois de plus) le Green Deal, Ursula « SMS » von der Leyen détaille 4 « piliers » de « son » projet, dans la meilleure tradition maoïste. Les voici, en traduction libre dans la langue de Thierry Breton.

Les deux premiers piliers n’ont rien de franchement surprenant : il s’agit d’expliquer comment l’Eurosoviet va une fois de plus nous prélever un pognon de dingue pour maintenir le ruissellement ascendant, sous prétexte de protéger la compétitivité européenne sur un marché (celui de la Clean Tech) qui n’existerait même pas sans l’intervention dictatoriale et arbitraire d’autorités réglementaires élues uniquement par Davos.

Seulement voilà : ça ne va pas marcher, et les auditeurs davosiens d’Ursula sont trop malins pour ne pas s’en rendre compte. Arrivent donc les « piliers 3 et 4 », au moyen desquels Ursula, pensant rassurer le chaland, nous épargne la peine d’avoir à deviner ce qui risque de salement dysfonctionner dans l’utopie des moulins à vent du Clean Tech.

Green Deal, piliers 3 et 4 : faillite anticipée de l’Eurosoviet

Pilier 3 : « les talents ». Pendant qu’Ursula, tout en citant l’économiste allemand Schumpeter, débite les détails d’un projet parfaitement soviétique, d’autres pays du monde, tout en ressassant les vieux mantras léninistes, pratiquent un capitalisme désinhibé. Il va de soi que c’est en direction de ces pays que vont fuir tous les otages de l’Eurosoviet dotés du moindre talent monnayable. La réponse d’Ursula sera : la formation. La formation de qui ? Des enfants européens qui, depuis le début du Reset, naissent en nombres encore plus négligeables qu’avant ?

Pilier 4 : « le commerce ». En bon français : l’Eurosoviet compte faire chanter la moitié de la planète, pour que personne ne soit tenté de tirer avantage du suicide européen. Grand ami de Kissinger et de Schwab, présent à Davos, Lui He a déjà laissé entendre à quelle réponse il fallait s’attendre côté chinois. On ne peut que deviner la réponse de beaucoup d’autres pays, qui n’ont pas jugé bon de se déplacer pour venir écouter cette gourde se prendre les pieds dans ses mensonges.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...