www.zejournal.mobi
Lundi, 28 Nov. 2022

Quand les flics pètent un plomb : la mésaventure d'Alexandre Costanza

Auteur : Eric Martin via Nouvelles de France | Editeur : Stanislas | Mercredi, 24 Juill. 2013 - 19h05


Sa sœur témoigne sur Facebook :

« Mon petit frère Alexandre – 1m65, 65 kg, si doux et pacifique pour tous ceux qui le connaissent, a été violemment agressé par 4 policiers dans la nuit du vendredi au samedi, à un kilomètre des Merisiers alors qu’il se rendait à Élancourt. En débardeur et short, rien dans les poches, il a été mis a terre, roué de coups de matraques, de coup de pieds et de genoux alors qu’il n’opposait aucune résistance. La question qui lui a été posée au préalable ? Aucune. Pendant ? Qu’est ce que tu sais ? (en boucle) Sans écouter le « Je ne sais rien, j’allais juste à Élancourt » qu’il a répété au mois mille fois jusqu’à n’être plus en mesure de parler. Ses blessures : deux profondes ouvertures à la tête, de nombreuses côtes cassée et fracturées, un hématome généralisé sur l’ensemble du corps, et une jambe cassée par le poids d’un des policiers d’une centaine de kilos qui lui sautait dessus ! Il a été emmené au commissariat de Trappes baignant dans le sang de ses blessures et laissé pour mort en garde à vue pendant deux heures sous prétexte qu’ils n’avaient pas le temps de s’en occuper. Des membres de l’équipe des policiers passaient devant lui le voyant se vider de son sang et lui lançaient des « meurs! ». Deux heures après, et n’étant toujours pas mort, la police se décide à l’emmener à l’hôpital.Il est gardé à vue jusqu’à ce matin et libéré dans l’attente de son jugement le mardi 17 Septembre. Soit dit en passant, Alexandre n’est pas musulman, il ne connait pas les personnes liées au contrôle d’identité de la femme voilées, et il n’avait aucune revendication à faire ni à la police ni a personne. Il n’a même pas été interpellé à l’endroit où les confrontations avaient lieu et il était totalement désarmé. Je sais que des personnes étaient là et qu’elle ont vu ce qui s’était passé, alors, s’il vous plaît, manifestez-vous, que ce scandale ne se reproduise pas. Que l’on arrête les délinquants et les criminels! Pas les enfants de bonne famille ! »


Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé