www.zejournal.mobi
Vendredi, 12 Juill. 2024

La censure a retardé d’un an la publication de cet article scientifique, il prouve après autopsie que dans 74% des cas, les vaccins sont responsables des décès post vaccination

Auteur : Patrice Gibertie | Editeur : Walt | Lundi, 24 Juin 2024 - 13h06

Devinez pourquoi en France les autorités refusent toujours une autopsie après un décès post vaccinal ?

DERNIÈRES NOUVELLES : Notre article LANCET CENSORED est désormais évalué par des pairs et disponible en ligne ! «Un EXAMEN systématique des résultats de l’autopsie des décès après la vaccination contre le COVID-19» «325 cas d’autopsie» «Nous avons constaté que 73,9% des décès étaient directement dus ou contribués de manière significative à la vaccination contre le COVID-19». «Nos données suggèrent une forte probabilité d’un lien de causalité entre la vaccination contre le COVID-19 et le décès».

C’est une victoire de la SCIENCE sur la CENSURE !! Incroyable persévérance de la part du premier auteur Nicolas Hulscher qui n’a pas abandonné après que le LANCET ait retiré notre article dans les 24 heures après 100 000 téléchargements sans raison légitime. Les grandes sociétés pharmaceutiques ont mis la pression sur The Lancet mais n’ont pas réussi à nous arrêter. Notre article a été retardé d’un an, et ces actions de CENSURE et d’ANNULATION ont conduit à de nombreux décès qui auraient pu être évités. Ce document pourrait changer la donne.

DR Makis

***

Vaccins Covid-19 : Traitée « d’antivax », Virginie Joron brise le tabou médiatique sur BFM

Alors que certains, comme ce journaliste de BFM, considèrent toute remise en question de la gestion de la pandémie et de l'efficacité des vaccins comme une attitude « anti-vax », l'eurodéputée et candidate aux législatives Virginie Joron n'hésite pas à exprimer ses inquiétudes. « J'ai été interpellée par le fait que 95 % des clauses étaient dissimulées », déclare-t-elle, défiant ainsi le consensus médiatique.

L’eurodéputée Virginie Joron appelle à un débat sur la gestion de la pandémie, les effets secondaires des vaccins et les contrats en cours.

Les données sont indéniables. L’Agence européenne des médicaments recense plus de 12 000 décès et plus d’un million d’effets secondaires.

« Il fut un temps où nous applaudissions le personnel soignant. Puis, du jour au lendemain, nous les avons écartés de leur profession. Nous avons mis en place des mesures restrictives. Les blessures sont encore vives et nous n’avons toujours pas de réponses », se sent-elle obligée de souligner face au représentant du pouvoir.

Alors que nous entrons dans une période de rigueur budgétaire, les interrogations persistent quant aux 71 milliards d’euros de contrats en cours jusqu’en 2027.

« La pandémie n’est plus, mais nous continuons à régler la facture des doses. », dont la France est le principal acquéreur.

par Yoann - Le Média en 4-4-2


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...