www.zejournal.mobi
Lundi, 15 Avr. 2024

SARS-CoV-2, «vaccins» à ARN messager : Une affaire «pliée» ? Pas vraiment

Auteur : Frank Bergman | Editeur : Walt | Jeudi, 11 Janv. 2024 - 16h49

Premier point. Un cardiologue de premier plan : tous ceux qui ont encouragé la vaccination sont «complices de crimes contre l’humanité».

Article paru le 30 décembre 2023 sous la plume Franck Bergman sur le site Slay, traduit par votre serviteur. Les ajouts entre crochets et en caractère italiques facilitent la compréhension ou sont la manifestation de mon opinion personnelle.

L’un des plus grands cardiologues du monde s’est prononcé pour avertir les personnes ayant encouragé la vaccination du public avec des injections d’ARNm qu’elles sont «complices d’un crime contre l’humanité». Le Dr. Peter McCullough, l’un des cardiologues les plus publiés au monde tire la sonnette d’alarme depuis un certain temps au sujet de l’impact des injections sur la santé publique. L’expert de haut niveau a demandé que les injections soient interdites, craignant que les injections d’ARNm Covid soient responsables de pics récents de caillots sanguins, d’accidents vasculaires cérébraux, d’insuffisance cardiaque et de décès soudains.

Maintenant, McCullough a envoyé un message direct aux personnes impliquées dans le déploiement public des injections. Ce crime est un homicide massif par négligence.

Les commentaires de McCullough viennent après qu’il ait continuellement averti les gouvernements mondiaux des effets secondaires des injections.

En novembre, McCullough a averti le public et les représentants du gouvernement, en termes non équivoques, que les vaccins contre le COVID-19 sont dangereux et «dangereux pour l’usage humain». M. McCullough a témoigné devant le Parlement européen lors d’une audition organisée par cinq membres du Parlement européen (MPE), comme l’a rapporté Slay News. L’audience visait à répondre aux préoccupations concernant la prise de pouvoir de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), organisation mondialiste.

McCullough a donné la preuve de l’énorme vague de dommages causés par les injections d’ARNm Covid. Le célèbre expert en cardiologie a déclaré aux responsables de l’Union européenne que le récit suggérant que le Covid est à blâmer pour les pics d’arrêts cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et de morts subites, est faux. Il a déclaré aux législateurs que la flambée des problèmes de santé et les décès connexes sont vrais. Cependant, McCullough a témoigné devant l’audience que les injections d’ARNm Covid sont à l’origine de la montée en flèche des taux de maladie et de mortalité, et non le virus lui-même. «La voie à suivre est, de toute évidence, que personne ne fasse une autre injection, personne», a déclaré McCullough.

«Les vaccins contre le COVID-19 et tous leurs successeurs [utilisant la même technologie] et leurs stimulants [nano particules lipidiques] ne sont pas sûrs pour l’usage humain». «L’OMS soutient ces vaccins», a-t-il ajouté.

«Je crois que l’Union européenne, les États-Unis et tous les principaux intervenants devraient se retirer complètement de l’OMS».

«Au début de la pandémie, l’OMS a mené une enquête sur les origines du virus SARS-CoV-2, et c’est à ce moment que le camouflage a commencé» a expliqué McCullough aux députés. «Nous savions à l’époque… Anthony Fauci, Francis Collins, Jeremy Farrar qui était à la Wellcome Trust [et] qui est maintenant le scientifique en chef à l’OMS, Kristian Andersen à Scripps [Recherche], Eddie Holmes à Sydney, Peter Daszak à EcoHealth Alliance – ils ont tous conspiré en janvier 2020 pour dissimuler ce qu’ils savaient.

Que le virus a été conçu dans le cadre d’une collaboration américano-chinoise au laboratoire de Wuhan, en Chine [il s’agit de la thèse officielle soutenu par le gouvernement américain] Et ils ont trompé le monde avec 12 articles frauduleux subséquents dans la littérature évaluée par des pairs».

Les vaccins ont ravagé les populations du monde entier.

Dans le monde, les deux tiers des personnes ont pris un vaccin… [le vaccin ARN messager] qui est le code de la protéine potentiellement mortelle du virus.

C’était la pire idée jamais vue d’installer le code génétique par injection et de permettre la production débridée d’une protéine potentiellement mortelle dans le corps humain pendant une durée incontrôlée. «Tout ce que nous avons appris sur le vaccin depuis sa sortie est horrible, dans 3400 manuscrits évalués par des pairs, il a été prouvé que la protéine de pointe [protéine de la spicule du virus ou spike] est à l’origine de quatre grands domaines de maladie.

L’un d’eux est la maladie cardiovasculaire, l’inflammation cardiaque ou myocardite… Le domaine cardiovasculaire des dommages causés au corps humain par le vaccin est plus important que tout ce que nous avons vu avec le cholestérol, l’hypertension artérielle ou le diabète… Nous avons vu des arrêts cardiaques deux ans après ces injections».

«Le deuxième domaine majeur est celui des maladies neurologiques», a-t-il noté. Accidents vasculaires cérébraux, à la fois ischémiques et hémorragiques, syndrome de Guillain-Barré, paralysie ascendante qui peut entraîner la mort [et] qui a entraîné la mort avec des vaccins à ARN messager, une neuropathie des petites fibres, un engourdissement et des picotements, des bourdonnements dans les oreilles [et] des maux de tête. «Ils sont communs», a-t-il affirmé. «Le troisième domaine majeur est celui des caillots de sang – des caillots de sang comme jamais auparavant. La protéine Spike est la protéine la plus thrombogène que nous ayons jamais vue en médecine humaine… la protéine Spike provoque des caillots sanguins.

Le quatrième et dernier domaine [est] les anomalies immunologiques.

La thrombocytopénie thrombotique induite par la vaccination [VITT] et le trouble inflammatoire du système musculaire sont des syndromes aigus précoces. 73,9% des décès après la vaccination sont dus au vaccin… lorsqu’il s’agit d’une myocardite présumée… c’est 100% et c’est dû au vaccin.

«Pas la maladie respiratoire provoquée par le coronavirus – le vaccin», a-t-il souligné. Le premier faux récit était «le virus est inattaquable, nous devons rester en confinement et avoir peur». Le deuxième faux récit est «prenez un vaccin, c’est sûr et efficace». Le troisième faux récit maintenant est «ce n’est pas le vaccin qui cause ces problèmes, c’est le coronavirus, c’est le SARS-CoV-2 que nous avons vue en 2020 qui cause tous ces problèmes en 2023». «Ne tombez pas dans le piège du faux récit… Les vaccins causent cette énorme vague de maladies».

Le Dr McCullough a expliqué qu’il semble qu’environ 30% des personnes qui ont reçu une injection n’ont aucun effet indésirable, pas même un bras douloureux. Un peu moins de 70% semblent avoir «certains effets secondaires modérés, certains problèmes, mais ils ne semblent pas vraiment y avoir d’événements graves». Et puis environ 4,2% – «ça brise le plafond des statistiques : myocardite, arrêt cardiaque, caillots de sang, accident vasculaire cérébral hémorragique, incapacités, mort subite à la maison au lit». C’est la même chose aux États-Unis, a dit M. McCullough. 4,2% des Européens sont actuellement en difficulté parce qu’ils ont eu la malchance d’obtenir un lot à haut risque. La voie à suivre est, de toute évidence, que personne ne fasse une autre injection – personne… les vaccins contre le coronavirus et tous leurs descendants et leurs futurs rappels ne sont pas sûrs pour l’usage humain …

Je vous implore… d’exercer toutes les pressions et l’urgence de retirer du marché les vaccins contre le coronavirus. «L’OMS soutient ces vaccins. Ils sont beaucoup plus un problème qu’une aide… Et je crois que l’Union européenne, les États-Unis et tous les principaux intervenants devraient se retirer complètement de l’OMS».

Deuxième point. Le 17 décembre dernier j’avais relaté que l’ARN messager utilisé pour produire le «vaccin» anti-SARS-CoV-2 codant pour la protéine spike était mal traduit par les ribosomes car l’introduction de pseudo-uridine censée améliorer la stabilité de cette longue molécule conduisait à des erreurs de lecture1. Or cette information date de 2014 ! En effet dans certaines conditions la cellule est capable de procéder à une «pseudo-uridination» de l’ARN comme par exemple les petits ARNs régulateurs mais non codant pour une protéine, certains ARNs de transfert (ceux qui sont reconnus par le ribosome lors de la traduction de l’ARN messager codant pour une protéine lors du processus complexe de la synthèse de la protéine et enfin les ARNs 5S et 16S dits ribosomaux constitutifs du ribosome lui-même. Or l’article cité en référence ci-dessous datant donc de 2014 précise bien que des codons contenant une pseudo-uridine sont mal lus ou pas lus du tout [codon stop] par le ribosome (doi:10.1038/nature13802 disponible en utilisant le site du NIH ou de GoogleScholar). Ce phénomène de pseudo-uridination par la cellule ne concerne donc jamais les ARNs messagers qu’il s’agisse des levures ou des cellules humaines ou animales en culture dans des conditions de culture activant la synthèse de pseudo-uridine car de telles modifications peuvent être fatales pour la cellule. Les fabricants de «vaccin» anti-SARS-CoV-2 étaient certainement informés mais ils ont néanmoins choisi de risquer la vie de centaines de millions de personnes dans le monde en produisant massivement l’ARN messager contenant un important nombre d’uridine modifiée dans sa séquence partant du principe «qu’ils ne savaient pas». Il s’agit donc d’une escroquerie que je m’efforce sur ce blog de dénoncer.

En conclusion de cet article il paraît opportun de poursuivre devant les tribunaux ces imposteurs que sont les laboratoires pharmaceutiques tels que Pfizer, BioNtech, Moderna et d’autres qui comme l’indique le cardiologue Peter McCullough sont des criminels. L’affaire du coronavirus et des «vaccins» n’est donc par terminée…

Note:

  1. https://jacqueshenry.wordpress.com/2023/12/17/sars-cov-2-les-revelations-terrifiantes-dune-equipe-de-biologistes-britanniques-au-sujet-du-vaccin-a-arn-messager

Traduction: Jacques Henry


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...