www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Juill. 2024

Scott Ritter : L’Ukraine «capitulera sans condition»

Auteur : Scott Ritter | Editeur : Walt | Lundi, 28 Août 2023 - 20h13

Le président Volodymyr Zelensky devrait se rappeler comment la Seconde Guerre mondiale s’est terminée pour le Japon, estime l’ancien officier de renseignement américain.

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine se terminera par la capitulation inconditionnelle de Kiev, selon Scott Ritter, ancien officier de renseignement américain et inspecteur en désarmement des Nations unies.

Mercredi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé dans un message sur X (anciennement Twitter) que «l’Ukraine ne marchande pas ses territoires, parce que nous ne marchandons pas notre peuple».

Ce message était consacré au troisième Sommet de la Plateforme Crimée, au cours duquel l’Ukraine a discuté des moyens de «désoccuper» la péninsule, qui a été réunie à la Russie en 2014 à la suite d’un référendum déclenché par le coup d’État du Maïdan, soutenu par les États-Unis, à Kiev plus tôt cette année-là.

En réponse au post de Zelensky, Ritter a écrit que «c’est l’OTAN qui a suggéré une négociation. La Russie ne négocie rien du tout».

L’ancien officier de renseignement américain faisait apparemment référence aux remarques du chef de cabinet du secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, Stian Jenssen, qui a déclaré à la mi-août que l’Ukraine pourrait «céder des territoires [à la Russie] et obtenir l’adhésion à l’OTAN en retour». Selon Jenssen, cette idée était activement discutée au sein du bloc militaire dirigé par les États-Unis.

Jenssen s’est par la suite excusé pour ses propos, déclarant qu’il s’agissait d’une «erreur».

Cette suggestion a suscité l’indignation à Kiev, le conseiller présidentiel Mikhail Podoliak la qualifiant de «ridicule». Une telle démarche reviendrait à «choisir délibérément la défaite de la démocratie… et à transmettre la guerre à d’autres générations», a-t-il déclaré.

Le chef du Conseil national de sécurité ukrainien, Aleksey Danilov, a réaffirmé que Kiev ne négocierait jamais avec le président russe Vladimir Poutine, insistant sur le fait que «la Russie doit être détruite comme une Carthage des temps modernes».

Ritter a insisté sur le fait que Moscou «traite avec la réalité» en ce qui concerne le conflit avec Kiev, notamment «où seront les bottes russes lorsque l’Ukraine capitulera sans condition».

«Pensez à la baie de Tokyo, le 2 septembre 1945. C’est votre avenir. Profitez-en», a-t-il écrit en s’adressant à Zelensky.

Un bon indice, Monsieur le Président :
C’est l’OTAN qui a suggéré une négociation. La Russie ne négocie rien du tout.
Elle fait face à la réalité. Comme l’endroit où se trouveront les bottes russes lorsque l’Ukraine capitulera sans condition.
Pensez à la baie de Tokyo, le 2 septembre 1945. C’est votre avenir.
Profitez-en. 

À cette date, les représentants de l’Empire du Japon ont signé une capitulation sans condition devant les Alliés à bord de l’USS Missouri, mettant fin à la participation du pays à la Seconde Guerre mondiale.

Conformément à l’accord, le Japon a accepté la perte de tous ses territoires en dehors de ses îles intérieures, un désarmement complet, l’occupation du pays par les Alliés et la mise en place de tribunaux chargés de traduire les criminels de guerre en justice.

Mercredi, Zelensky a admis que la contre-offensive ukrainienne contre les forces russes, qui a commencé début juin, s’avérait «très difficile». Toutefois, il a également affirmé que l’opération progressait «lentement, mais dans la bonne direction».

En début de semaine, le Washington Post a rapporté que la campagne ukrainienne montrait des «signes d’enlisement». Le journal a averti que «l’incapacité à démontrer des succès décisifs sur le champ de bataille [par les forces de Kiev] alimente les craintes que le conflit devienne une impasse et que le soutien international s’érode».

Le président Poutine a affirmé mercredi qu’il était «étonnant» de voir à quel point les autorités de Kiev se souciaient peu des soldats ukrainiens. «Ils les jettent sur nos champs de mines, sous nos tirs d’artillerie, agissant comme s’ils n’étaient pas du tout leurs propres citoyens», a déclaré le dirigeant russe.

Selon les estimations de Moscou, l’Ukraine n’a pas réalisé de gains significatifs depuis le lancement de sa contre-offensive, mais a perdu plus de 43 000 soldats et près de 5000 pièces d’équipement lourd. Jusqu’à présent, Kiev a revendiqué la prise de plusieurs villages, mais ceux-ci semblent se trouver à une certaine distance des principales lignes de défense de la Russie.

Traduction : Réseau International


- Source : RT (Russie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...