www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Juin 2024

Anne de Rugy, tête de liste EELV, verte comme la Macronie

Auteur : Modeste Schwartz | Editeur : Walt | Jeudi, 25 Mai 2023 - 20h55

Dans le jeu des 7 familles de la supercherie oligarchique, EELV, parti des cadets de la Macronie, porte désormais sa gémellité avec Renaissance jusqu’au niveau des gènes, en choisissant comme tête de liste, dans la famille de Rugy, la sœur.

Churchill aurait défini la Russie comme « une devinette, emballée dans un mystère à l’intérieur d’une énigme ». De EELV, il aurait probablement dit que c’est une escroquerie, entourée d’une arnaque à l’intérieur d’un enfumage.

Partie intégrante d’une coalition « d’opposition », ce parti d’opportunistes sans foi ni loi professe très précisément la néo-religion « verte » (jadis une lubie pour marginaux) qui fournit actuellement le cœur de son idéologie néo-malthusienne au mainstream occidental (après abandon de la prospérité, de la paix et, finalement, de la démocratie).

En laissant ce bataillon de femmes blanches et de bobos infiltrer son mouvement pseudo-populiste, la NUPES montre qu’elle arnaque son électorat aussi grossièrement qu’elle se fait elle-même rouler par EELV – le tout, au service d’une Macronie centrale qui est l’incarnation même de l’escroquerie au plus haut niveau, en contact direct avec la maison-mère de Davos.

Trop de whites, trop de blancos – ou trop d’arnaque ?

Cette poupée russe de la fraude politique dispose désormais même d’une incarnation physique, en la personne d’Anne de Rugy, sœur de l’ancien ministre macroniste François de Rugy et… tête de liste des écologistes pour les élections sénatoriales en Seine-Saint-Denis. Rien de tel, après tout, qu’un bon principe dynastique pour rendre un ancien régime aisément reconnaissable.

Les escrocs de la NUPES n’ont bien entendu pas d’objections de principe à opposer à ce choix de candidate en forme d’aveu, et se contentent de surenchérir sur le logiciel woke qu’ils partagent avec toute la Macronie étendue, en se déclarant effarouchés par le déplorable manque de pigmentation du sous-produit oligarchique Anne de Rugy, qui incarne insuffisamment leur haine désinhibée de l’homme blanc. Un Carlos Bilongo, plus proche de la base de la pyramide des malversations, aurait quand même mieux incarné leurs valeurs que cette gauloise à particule, anachroniquement euro-descendante.

Tout ce qu’elle a pour elle, cette pauvre cadette de Rugy, c’est d’être exempte de chromosome Y, ce qui la met au moins à l’abri de cette culture du viol qui provoquera fascisme et dérèglement climatique tant qu’une solution technologique ne permettra pas de débarrasser l’humanité du fléau de la testostérone.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...