www.zejournal.mobi
Lundi, 20 Mai 2024

À peine livré à Kiev, le Storm Shadow britannique est frappé par la DCA russe

Auteur : Press TV (Iran) | Editeur : Walt | Mardi, 16 Mai 2023 - 19h58

La Russie dit avoir abattu un missile Storm Shadow, fourni à l’Ukraine par le Royaume-Uni.

Selon le journal belge Le Vif, la Russie a annoncé lundi 15 mai avoir intercepté un missile de longue portée Storm Shadow dans le cadre du conflit en Ukraine, quelques jours à peine après l’annonce par Londres de la livraison de ces armes aux forces de Kiev.

Lors des 24 heures écoulées, « les systèmes de défense antiaérienne ont intercepté sept missiles antiradars HARM, un missile de croisière de longue portée Storm Shadow et 10 (projectiles) de lance-roquettes multiple HIMARS », a assuré dans un communiqué le ministère russe de la Défense.

Malgré les avertissements de Moscou, la Grande-Bretagne avait annoncé auparavant qu’elle allait fournir à Kiev des missiles à longue portée qu’il demandait pour combattre les forces russes. Le producteur des missiles Storm Shadow [l’ombre de la tempête] a annoncé que ces missiles ont une portée supérieure aux 250 km. Or, la portée des missiles HIMARS fournis par Washington ne dépasse pas les 80 km.

La Russie a déclaré samedi que l’armée de l’air ukrainienne avait bombardé des zones non militaires dans la ville orientale de Lougansk, à l’aide de missiles de croisière à longue portée fournis par la Grande-Bretagne.

Les missiles Storm Shadow ont été utilisés dans les attaques sur les lieux non militaires, alors que Londres a annoncé qu’ils n’allaient pas être utilisés dans les frappes contre les cibles civiles, ajoute le ministère russe de la Défense.

Sur Twitter, lundi, Zelensky a remercié Londres pour devenir « un chef de file en matière d’expansion de nos capacités au sol et dans les airs », selon ses propres termes.

Le bureau du Premier ministre britannique Rishi Sunak a annoncé lundi que Londres envisageait de fournir à l’Ukraine des centaines de missiles de défense aérienne supplémentaires, ainsi que des drones.

Le président russe Vladimir Poutine a réitéré son avertissement dans un discours du Nouvel An devant le Parlement : « Plus il y aura des systèmes à longue portée en Ukraine, plus on sera tenté de repousser cette menace des frontières russes ».

Dans une autre allocution plus tard, Poutine a renouvelé ses mises en garde. « S’il est établi qu’ils (les missiles) soient fournis à Kiev, nous aussi, nous trancherons et utiliserons nos moyens de destruction – dont nous disposons suffisamment – pour frapper les cibles qui ne sont pas encore visées », a-t-il affirmé.

***

Les attaques russes s’intensifient en Ukraine

Selon des responsables ukrainiens, la Russie a lancé une vague de frappes à grande échelle sur Kiev et dans toute l’Ukraine, causant des destructions et des blessés alors que Moscou se prépare pour la commémoration du « Jour de la Victoire » qui marque l’anniversaire de la défaite de l’Allemagne nazie.

Au moins cinq personnes ont été blessées lors des attaques contre Kiev, ont déclaré des responsables ukrainiens, tandis que des missiles russes ont provoqué un énorme incendie dans un entrepôt de denrées alimentaires dans la ville d’Odessa, sur la mer Noire. Des explosions ont été signalées dans plusieurs autres régions ukrainiennes tôt ce lundi matin, 8 mai.

Les nouvelles attaques surviennent alors que Moscou se prépare pour son défilé du Jour de la Victoire mardi, un anniversaire clé pour le président Vladimir Poutine qui a évoqué l’esprit de l’armée soviétique qui a vaincu les forces allemandes nazies et qui veut montrer aussi que la Russie vaincra une Ukraine sous l’emprise d’une nouvelle incarnation du nazisme.

La France célèbre, le 8 mai (aujourd’hui) la victoire des Alliés contre l’Allemagne nazie. En Russie, les commémorations sont également organisées, avec des défilés militaires d’ampleur à l’occasion du « Jour de la Victoire ». Sauf que Moscou retient traditionnellement la date du 9 mai 1945, 24 heures après celle retenue par les Occidentaux. 

« La Russie a intensifié le bombardement de Bakhmout dans l’espoir de la prendre d’ici mardi », a reconnu le général ukrainien chargé de la défense de la ville assiégée, après que le groupe russe Wagner a paru abandonner son intention de s’en retirer.

Selon le maire de Kiev, Vitali Klitschko, trois personnes ont été blessées dans des explosions dans le quartier Solomyanskyi de la ville, tandis que deux autres ont été blessées lorsque l’épave d’un drone est tombée dans le quartier Sviatoshyn.

Selon des responsables, l’épave d’un drone est tombée sur une piste de l’aéroport de Zhuliany, l’un des deux aéroports civils de la capitale ukrainienne, ne provoquant pourtant aucun incendie.

Des témoins oculaires ont déclaré avoir entendu de nombreuses explosions à Kiev pendant la nuit, des responsables locaux affirmant que les systèmes de défense aérienne repoussaient les attaques. On n’a pas su immédiatement combien de drones russes avaient été lancés sur Kiev.

Serhiy Bratchuk, porte-parole de l’administration militaire d’Odessa, a publié sur sa chaîne Telegram des photos d’une grande structure entièrement engloutie par les flammes, dans ce qu’il a qualifié d’attaque russe contre un entrepôt de denrées alimentaires et les bâtiments qui l’entourent.

Après que des alertes de raids aériens ont retenti pendant des heures sur environ les deux tiers de l’Ukraine, les médias ont également fait état de bruits d’explosions dans la région sud de Kherson et dans la région de Zaporijia au sud-est. 

Le 21 février 2022, le président russe, Vladimir Poutine a critiqué l’incurie de l’Occident à l’égard des préoccupations sécuritaires de Moscou avant de reconnaître l’indépendance des républiques populaires de Donetsk et Lougansk dans la région du Donbass. « J’estime qu’il est nécessaire de prendre une décision qui aurait dû être prise il y a longtemps – de reconnaître immédiatement l’indépendance et la souveraineté de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Louhansk », a-t-il expliqué.

La Russie a lancé une opération spéciale contre l’Ukraine le 24 février 2022, après quoi les États-Unis et les pays occidentaux ont imposé de lourdes sanctions à la Russie et envoyé des milliards de dollars d’armes et d’équipements militaires à l’Ukraine.

Au cours de la première semaine de la guerre, jusqu’aux derniers jours de 2022, Moscou a annoncé être prêt à poursuivre les négociations.

Cela intervient alors que Kiev cherchait à recevoir plus de soutiens financiers et militaires de la part des États-Unis et de leurs alliés. La première semaine de l’année en cours lorsque l’Ukraine a rejeté la proposition de cessez-le-feu de la Russie, l’Europe a révélé avoir envoyé de nouveaux systèmes militaires à l’Ukraine, ce qui montre qu’aucune perspective de paix n’a été tracée jusqu’à présent. 

Source : Pars Today


- Source : Press TV (Iran)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...