www.zejournal.mobi
Mardi, 31 Janv. 2023

Karine Lacombe reconnue coupable de diffamation envers le Pr Raoult, mais… relaxée pour avoir menti de bonne foi

Auteur : Le Média en 4-4-2 | Editeur : Walt | Mercredi, 23 Nov. 2022 - 16h42

En juillet 2020, Karine Lacombe, était au micro d’Europe 1 et réagissait aux propos tenus par le directeur de la fondation institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la gestion par le gouvernement de la crise du Covid. Le Pr Raoult y rappelait que le taux de mortalité en réanimation à Marseille était inférieur au taux de mortalité dans les services parisiens. Karine Lacombe avait alors rétorqué : « Bien sûr donc vous savez qu’il a des actions en justice pour mensonges devant la commission parlementaire qui sont en cours ».

Le Pr Raoult, ne voulant pas en rester là, avait porté plainte pour diffamation, rappelant qu’il n’y avait « jamais eu de plainte » pour faux témoignage. « Je considère que c’est grave d’être accusé de faux témoignage devant l’Assemblée nationale, alors que je respecte ce pays […] on peut me traiter de fou, etc., mais quand j’ai entendu que cette fausse information a été colportée, je me suis dit qu’il fallait arrêter ça », a martelé Didier Raoult à la barre.

Le 22 novembre 2022, le tribunal correctionnel de Marseille reconnaît que les propos de Karine Lacombe « portent atteinte à l’honneur et à la considération de M. Raoult » mais qu’elle « bénéficie de l’excuse de bonne foi qui l’empêche d’être condamnée ».

L’avocat de Didier Raoult, Me Brice Grazzini, fera appel.

***

Les titres dans la presse nationale sont unanimes : « Didier Raoult perd son procès en diffamation », « Karine Lacombe relaxée », « Didier Raoult débouté », etc… Or il en va souvent des lecteurs de la presse comme des scientifiques consultant un article scientifique : les premiers s’arrêtent au titre, quand les seconds lisent seulement le résumé. On ne généralise pas outre mesure, mais c’est quand même une tendance forte : le corps de l’article passe souvent à la trappe. Or c’est là qu’on trouve l’information – quand elle est bel et bien présente.

Donc sans surprise, les titres sont, sinon mensongers, du moins trompeurs. Lacombe a été relaxée, mais est quand même reconnue coupable de diffamation, sans être condamnée cependant. L’« excuse de bonne foi », que voulez-vous…

– La Rédaction d’E&R –

Didier Raoult, ancien directeur de l’IHU, avait porté plainte pour diffamation contre l’infectiologue Karine Lacombe, cheffe de service à l’hôpital Saint-Antoine de Paris. Le tribunal correctionnel de Marseille a relaxé l’infectiologue.

[…] La 11e chambre du tribunal correctionnel s’est prononcée pour une relaxe de l’infectiologue, invoquant « l’ excuse de bonne foi ».

« Elle est reconnue coupable de diffamation mais bénéficie de l’excuse de bonne foi, elle ne peut pas être condamnée », explique maître Brice Grazzini, l’avocat du professeur Raoult.

[…]

Tout est parti d’une interview donnée le 1e juillet 2020 par Karine Lacombe sur les ondes d’Europe 1.

L’infectiologue avait déclaré que « des actions en justice contre Didier Raoult pour mensonge devant la commission parlementaire sont en cours ».

Ses propos se rapportaient à l’audition de Didier Raoult par l’Assemblée nationale.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur france3-regions.francetvinfo.fr


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé