www.zejournal.mobi
Vendredi, 24 Mai 2024

TwitterFilesBrazil 3– Le Brésil au bord de la dictature après les demandes abusives du juge Moraes

Auteur : FranceSoir | Editeur : Walt | Vendredi, 12 Avr. 2024 - 15h32

Paulo Figueiredo était jusqu’en 2022 un des journalistes présentateurs les plus connus au Brésil, aux audiences pharaoniques de plusieurs millions chaque jour, et suivi par plus de 1,3 millions d'abonnés sur X (anciennement Twitter). 

Après avoir évoqué et critiqué les élections de 2022 au Brésil, qui ont vu la réélection de Lula da Silva avec 51% des voix devant le président sortant Jair Bolsonaro, il a constaté un matin que ses comptes bancaires avaient été fermés et ses actifs gelés. Son passeport lui a aussi été retiré, sans qu'aucune décision de justice n'ait été prise. 

Paulo explique, «?si j’avais été au Brésil, j'aurais probablement été emprisonné?». Le Juge Alexandre de Moraes serait derrière ces tentatives d'intimidations. Alexandre de Moraes est l'un des onze membres de la Cour suprême brésilienne, il a ordonné le blocage de comptes de personnalités influentes sur les réseaux sociaux, la plupart étant des sympathisants de Jair Bolsonaro. Il a enjoint « le réseau social X de s'abstenir de désobéir à tout ordre judiciaire, y compris en réactivant un compte dont le blocage a été ordonné par la Cour suprême », sous peine d'une amende de 100.000 réais par profil réactivé. 

Paul, dans ce debriefing raconte son histoire et la situation actuelle au Brésil?: au bord de la dictature. 

Vidéo traduite en français par France-Soir avec IA

Photo d'illustration: Paul Figueiredo, journaliste présentateur au Brésil, censuré par la Cour suprême brésilienne  France-Soir

Articles précédents :

- TwitterFilesBrazil - Le Brésil engagé dans une vaste répression de la liberté d’expression ? Au bord du précipice déclare Michael Shellenberger  

- TwitterFilesBrazil 2 – La pression augmente, Starlink, service internet menacé, les répliques politiques

- TwitterFilesBrazil 4 – Gustavo Gayer dénonce la dictature brésilienne au Parlement Européen : Une dictature qui se prétend démocratie

***

Voici Alexandre de Moraes, le président de la Cour Suprême du Brésil, farouche opposant à l'ancien président @jairbolsonaro. Est-ce compatible avec sa charge ?
C'est aussi lui qui a fait sortir de prison, Lula l'actuel président condamné à 12 ans et 11 mois de réclusion pour corruption et blanchiment, pour un petit vice de forme.
C'est lui qui dirige le Brésil et le précipite vers une féroce dictature.

Imaginez deux secondes, l'inverse... Moraes qui met au pouvoir Bolsonaro... Tous les médias, crieraient au scandale, à La Défense de la liberté etc etc. Là rien, ils se taisent. Médias propagandistes et premiers des censeurs... 

Silvano Trotta


- Source : FranceSoir

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...